SUITE de PANORAMA COSMIQUE - LES 12 LOIS DE L'UNIVERS

Publié le par Marpha

L'INFLUENCE DE LA PENSEE DE L'HOMME SUR LA MATIERE
Si l'homme est au sommet de la création, il est donc logique qu'il agisse sur la matière par toutes ses facultés qui peuvent l'analyser et que par son Ame, il communique avec la divinité.
De nombreuses observations et expériences de laboratoire prouvent que la pensée humaine agit sur les plantes bénéfiquement ou non, selon la nature de cette pensée. Elle agit, encore plus fortement, sur l'animal, quand elle rayonne de l'amour, de la peur ou de la haine. Même les pierres, le sol, l'eau sont influencés par l'homme. Son psychisme s'y grave et il est ensuite réfléchi sous forme d'énergie ou de magnétisme que l'homme ressent à son tour, parfois si profondément qu'il qualifie de talisman telle pierre, de lieu béni ou maudit telle partie de la Terre.
Cette puissance de la pensée est voulue de Dieu afin que l'homme puisse connaître ses oeuvres et l'aider dans son ascension vers lui.

 

L’HOMME NORMAL RESPECTANT LES 12 LOIS

L’homme est constitué biologiquement et intellectuellement pour vivre heureux, puisque son organisme fonctionne d’après des Lois Universelles qui répondent elles-mêmes à celles qui les ont formées.

La création de Dieu est parfaite, tous les éléments s’emboitent les uns dans les autres, par action et réaction. Il n’y a que la matière sur laquelle peut agir l’homme qui viole ces lois, entraînant le mal, la maladie et les catastrophes de toutes sortes.

Comment l’homme perturbe-t-il ainsi les Lois ?

Il les viole quand il introduit dans on organisme des éléments impurs, mais ce qui l’intoxique davantage ce sont les émotions naissant de sentiments négatifs, et, surtout, les pensées défaitistes, comme celles de vengeance, d’égoïsme, de peur…, La liste peut s’allonger, presque aussi longue qu’il y a de Lois.

 

L’homme normal fonctionne comme un mécanisme parfait, car la Terre possède tout ce qu’il faut pour l’alimenter physiquement, et Dieu par la voie de l’âme, lui donne l’énergie nécessaire pour nourrir son intelligence, sa conscience et sa pensée d’aliments qui correspondent à sa nature d’homme, de Fils de Dieu.

 

L’HOMME VIOLANT LES LOIS

La violation des lois naturelles empoisonne l’organisme. Les cellules, tout en restant anatomiquement les mêmes, sont affaiblies par des toxines que la violation des Lois alimentaires et Spirituelles ont développées.

Lorsque l’harmonie est rompue entre l’organisme et ce qui agit sur lui, le déséquilibre s’établit, les échanges sont perturbés, d’où la naissance d’inharmonies et de là, une ou l’autre des maladies que l’on attribue à des virus, à des refroidissements, alors que la cause première a le plus souvent son origine dans la pensée négative et la violation des grandes lois de la Création.

L’homme normal n’est pas malade, il vieillit paisiblement gardant sa jeunesse de cœur et sa lucidité d’esprit. Il s’éteint comme une lampe qui n’a plus d’huile, sans souffrance et sans bruit.

 

LES HARPONS EMPOISONNEES

La violation des lois pénètre dans la chair come un harpon empoisonné, y laissant chaque fois, une trace nette qui, additionnée à d’autres, finissent par miner gravement l’équilibre des cellules sur lesquelles elles se sont imprimées.

L’homme est fait pour vivre en symbiose avec son milieu, il est modelé pour exprimer l’amour, la joie et la paix autant du corps que de l’esprit. La preuve en est que le négatif l’affecte et freine sn évolution.

Les astres tournent dans l’espace, sans dévier de leur course, les plantes obéissent aux lois qui les font grandir et multiplier, les animaux réagissent aux instincts que des lois bienveillantes ont gravés dans leur matière vivante. Il n’y a que l’homme, être raisonnable et spirituel qui se révolte et les viole inconsidérément. Il n’y a que lui qui s’auto-empoisonne et qui s’anéantit goutte à goutte, par petites doses répétées. L’homme est tout à la fois,  le plus intelligent et le plus insensé des êtres de la Création.

Publié dans Energie Vibratoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article