LES EVENEMENTS DE LA VIE - LES EPREUVES

Publié le par Marpha

http://omsweetom.lescigales.org
BEAUCOUP d’entre nous constatent que lors de leur évolution, des personnes qui pouvaient sembler proches s’éloignent ou encore que le partage qui était si présent est plus distant, voir inexistant. -  A quoi cela est-il dû ?

Alors bien que cet article soit placé dans le contexte, si vaste ! Qui est l’énergie vibratoire il pourrait out aussi bien porter le titre de

ACHEVER LES RELATIONS ET S’ELOIGNER AVEC UN AFFECTUEUX DETACHEMENT PERDRE L’ACCOUTUMANCE AUX AUTRES

Une fois le processus de transformation bien engagé, accorder une importance particulière aux petites choses qui se produisent permet de placer les priorités qui sont les nôtres dans les secteurs de vie que nous avons définis.

Nous devenons conscient des réactions, jusqu’aux incidents et reconnaissons la démesure de certains types de scénarios.

C’est est une réaction émotive qui nous indique quelles catégories d’émotions sont dissimulées dans notre champ énergétique.

Ces individus liés à notre croissance ont été inclus stratégiquement dans l’émotion ou drame vécu pour catalyser notre attention sur des questions profondes, retenues énergétiquement à l’intérieur de nous.

Lorsque nous prenons conscience des scénarios récurrents qui déclenchent en nous une forte réaction émotionnelle, prenons le temps de nous distancier de la situation et d’examiner soigneusement ce qu’elle peut représenter.

A défaut de le faire, nous continuerons de manifester ce thème de scénario récurent.

Les situations qui nous blessent le plus,  sont celles qui comportent le plus fort potentiel dévolution quant aux réactions conditionnées qui nous gardent enfermé dans la répétition du thème donné.

Il est absolument nécessaire d’atteindre un niveau de détachement. C’est un premier niveau, le détachement n’est pas suffisant, c’est juste un bon début.

Il est nécessaire de s’abandonner  et de ne plus résister à ce qui se présente.

L’affrontement et les tentatives d’imposer notre volonté aux circonstances ne peuvent que conduire a la répétition.

Lorsque l’adversité persiste à se manifester, même si nous comprenons théoriquement que nous créons notre réalité, il est temps de chercher le fil commun qui relie toutes ces expériences en une seule histoire.

On ne peut espérer transcender le monde physique et simultanément y demeurer lié. Il s’avère impossible de forcer un résultat qui ne vient pas facilement et les tentatives en ce sens ne font que prolonger le temps requis pour transcender ce conditionnement.

L’attachement à certains individus, que nous avons peut être introduits nous-mêmes dans notre scénario, doit également être examiné.

Certains êtres sont là pour ramener au premier plan de notre conscience des questions particulières et les manifester sous forme de drame.

Ces personnes sont là pour une raison bien précise.

Lorsque nous en aurons terminé avec ces questions, leur présence ne sera plus nécessaire.

Prolonger le contact avec eux ne fera que nous assujettir à la répétition inutile d’une situation inharmonieuse.

Nous devons être prêt et accepter de faire sortir de notre scénario de vie, les acteurs qui ont joué leur rôle dans notre histoire partagée et qui a été cocréée.

Nous devons nous apercevoir lorsque nous continuons à partager,  si c’est tout bonnement par habitude ou lorsque la relation est viable et toujours enrichissante.

 La dépendance à un autre être est fréquente. Il faut parfois beaucoup de courage pour cesser la fréquentation familière de certaines personnes.

Lorsque l’interaction est chargée d’adversité, il devrait être absolument évident que le bénéfice potentiel de la connexion a été obtenu.

L’harmonie est le mot clé de toute relation dans laquelle nous souhaitons nous engager. Lorsqu’elle ne survient pas ou plus malgré tous nos efforts pour la créer, mieux vaut nous éloigner de cette relation.

 Rompre les liens OUI, mais sans animosité, simplement avec détachement. Le bénéfice potentiel de mettre fin à une relation est anéanti si l’on quitte la scène dans un déploiement d’émotions.

Le but est de disperser énergétiquement la situation partagée avec cette personne. Cet objectif ne sera pas atteint si l’on s’engage dans une scène qui ne fera que jeter de l’huile sur le feu au lieu de d’éteindre vibratoirement.

Ne jouons pas non plus la carte de l’indifférence. L’indifférence n’est pas l’absence de souci de l’autre. Elle représente plutôt le désir de ne plus demeurer prisonnier d’un certain schéma énergétique.

 La fausse indifférence met fin à la relation sans en abolir la charge énergétique.

Feindre l’indifférence en nourrissant intérieurement le ressentiment ne nous libèrera pas. Cela ne fera que préparer le terrain à de nouvelles répétitions du drame avec éventuellement d’autres acteurs.

Tant que nous porterons en nous la vibration du ressentiment lié à la douleur ou au méfait commis à notre encontre cous créons les conditions pour que ce même schéma se produise à nouveau.

 Lorsque l’on est véritablement libéré de l’histoire, de la personne, de l’émotion donc de ce cycle on peut constater que toutes paroles caustiques et actions imprégnées de ressentiment n’existent plus. Nos paroles et actes liées au sujet donné sont uniquement comme des paroles et des actions qui ne portent aucun jugement  et ne sont plus liées  et associées à la douleur.

Nous pouvons parler et revivre l’évènement sans aucun jugement.

Nous savons alors accepter de façon inconditionnelle que ce qui présente sans aucun besoin de le changer ou pouvoir l’intégrer à notre système de valeur ce qui constitue le moyen de se libérer de tout arrangement contractuel qui peut avoir été conclu avec certains êtres.

Personne ne doit porter un autre individu sur son dos, énergétiquement.

Quand nous sommes capables de rompre les liens sans altérer l’amour et l’affection que nous avons encore pour la personne en question, alors nous transcendons vraiment le besoin de toujours jouer cette scène que ce soit avec cette personne ou avec une autre.

 La leçon à retenir est de s’éloigner avec un détachement affectueux et le cadeau que l’on reçoit gracieusement c’est celui de sa propre libération dans l’amour de soi.

 Les leçons à apprendre dans le processus de rupture d’une relation ou d'une situation sont une importante partie du travail que nous sommes capable d’accomplir en cette époque.

Le défi de ce processus est de vaincre notre résistance aux aspects prosaïques de la rupture, de notre connexion à certains êtres.

Lorsque l’on saisit ce qui se passe réellement au cours de ces rencontres, une partie de la charge énergétique contenue dans le drame est écartée. A la lumière de la compréhension on parvient à un certain détachement. Après plusieurs épisodes dramatiques, qui souvent se produisent simultanément, ou en succession rapide, on émerge avec un sentiment de libération. Des questions qui auparavant déclenchaient un conflit passent maintenant sans troubler les eaux de la conscience. On éprouve un sentiment d’acceptation. Lorsque les situations récurrentes se dispersent une à une le besoin de continuer à les manifester diminue et l’impulsion à vouloir continuer à interagir avec les êtres qui les provoquaient habituellement se dissipe naturellement.

 S’extraire de son conditionnement est un processus qui peut prendre des mois, voir des années. Ne vous blâmez pas si vous vous apercevez que vous réagissez toujours à des signaux familiers. La reconnaissance des schémas et des thèmes récurrents de notre vie n’est le début que d’un long processus. On finit par s’en éloigner et lorsque cela est fait c’est avec grâce et beaucoup de joie, car nous reconnaissons alors la magnificence de notre performance.

 Nul besoin de nous comparer à quiconque quant au progrès que nous effectuons, chacun de nous à son échéancier personnel. Accordons nous le luxe d’explorer pleinement la richesse de notre voyage personnel, cueillant en route les fruits précieux de la compréhension dont nous nourrissons notre SOI émergeant.

Le chemin sur lequel chacun voyage est UNIQUE, et bien qu’il puise parfois comporter des schémas similaires, les subtilités du processus de chaque individu forment une empreinte unique.

Aucun jugement de valeur ne doit être porté, ni par vous, ni par les autres. Le mérite réside dans la magnificence du voyage en lui-même et non dans sa vitesse de réalisation pour parvenir à destination.

 Une fois que nous avons émergé de ce stade de transformation, nous sommes capables de re - construire notre style de vie.

Certains choisiront de s’écarter des pièges de la vie qu’ils auront connue auparavant et leurs priorités seront désormais radicalement différentes.

Leur focalisation sur les acquisitions et la sécurité matérielle aura laissé place à une perspective où ils se percevront comme libres de toutes contraintes.

Ils seront moins concernés par le confort matériel que par la facilité avec laquelle ils pourront manifester les scénarios de vie par lesquels ils exprimeront leur raison de vivre.

Il est vital d’avoir confiance en la perfection du processus pour atteindre un état de direction intérieure qui est libre de toute restriction.

Il n’existe littéralement aucune limite à ce qui pourra être créé.

Les détails du dénouement sont moins importants que le sentiment d’harmonie avec notre but supérieur.

Une fois que nous sommes alignés sur le mouvement des fréquences accélérées, notre vie suit le courant et le stade du processus où nous nous trouvons reflète l’intégration de notre compréhension ainsi les circonstances de vie pertinentes surgissent.

Nous nous sentons alors continuellement accompagné, guidé.

Il est capital pour réaliser tout ce que nous espérons,  de vivre dans l’instant présent.

Il n’est pas nécessaire de se demander comment les choses s’arrangent. Soyons simplement dans un état de réceptivité confiante.

Les situations se déroulent par séquence et de manière (peut être)  inattendue.

Consentons à laisser la synchronie œuvrer à notre meilleur avantage et laissons la situation se dérouler, observons la perfection du processus.

 

 

Publié dans Energie Vibratoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article